Nucléaire Radioprotection et Internet

  • Accueil
  • > Archives pour décembre 2013

24 décembre, 2013

Test transport nucléaire

Classé dans : Info — deedoff @ 13:00
Image de prévisualisation YouTube http://www.dailymotion.com/video/x870wl

23 décembre, 2013

Drancy: un wagon de déchets nucléaires déraille, pas de contamination

Classé dans : Info — deedoff @ 18:36

tn

Un train qui transportait des matières radioactives a déraillé ce lundi après-midi dans la gare de triage de Drancy, où transitent chaque année des milliers de wagons de déchets dangereux.  Les secours ont été appelés à 16h13. Les roues seraient sorties des rails alors que le train circulait à faible vitesse, explique un porte-parole de la brigade des sapeurs-pompiers de Paris.

Le wagon dangereux s’est retrouvé incliné. Il ne s’est pas couché, selon nos informations. Comme il y a quinze jours, lors d’un précédent incident, les sirènes ont retenti dans la gare et autour. Des mesures de confinements ont été prises par précaution avant l’arrivée des secours.

Trente-cinq pompiers venus de sept casernes, équipés de tenues de protection, sont intervenus. Ils ont procédé à une série de mesures de la radioactivité et de produits chimiques sans rien relever d’inquiétant. «Il n’y a aucun risque de contamination», assure le porte-parole des sapeurs-pompiers.

Le député-maire (UDI), Jean-Christophe Lagarde, pousse un nouveau coup de colère. «Pour la population, c’est insupportable de vivre avec ce danger de mort.. Cette fois-ci, je veux que legouvernement se saisisse de ce dossier. Qu’est-ce qu’ils attendent pour réagir, des morts ?»

Depuis des mois, Drancy comme le Blanc-Mesnil et Le Bourget, voisins de la gare, se battent pour que les trains dangereux ne passent plus par ce site classé Seveso et site en zone urbanisé.

Aurélie Selvi et Carole Sterlé

Source

6 décembre, 2013

Le Maroc produira de l’Uranium à partir de 2015

Classé dans : Info — deedoff @ 14:10

0270-torbernite-lakeboga-web

Le ministre de l’Enseignement supérieur, Lahcen Daoudi, a déclaré que le Maroc compte extraire de l’uranium à partir du phosphate dès 2015, le ministre a révélé l’information  dans le cadre d’un séminaire organisé par le Rotary club, à Casablanca, sous le thème : « l’enseignement supérieur et le développement économique durable ». Lahcen Daoudi a rappelé à ce propos que le Maroc dispose de 75% des réserves mondiales de phosphate. Mustapha Terrab, PDG de l’Office Chérifien des Phosphates (OCP), avait affirmé en septembre dernier que le Maroc allait bientôt se lancer dans la production de l’uranium. Un partenariat pour produire de l’uranium a même été scellé avec un groupement dont l’identité n’a pas encore été révélée. Mais tout laisse entendre que le français AREVA, figure parmi les principaux partenaires industriels du Maroc pour l’extraction de l’uranium. L’OCP a même parcouru de grandes étapes quant à ce qui concerne l’extraction de l’Uranium du phosphate marocain, avait indiqué Mustapha Terrab.

Source

5 décembre, 2013

Vol d’une source de haute activité au Mexique

Classé dans : Info — deedoff @ 21:09

 

photo-fournie-le-4-decembre-2013-par-l-institut-de-securite-mexicain-de-materiel-medical-radioactif-prepare-en-vue-de-son-transport-le-27-novembre-2013

Les autorités du Mexique ont lancé une alerte, mercredi 4 décembre, pour retrouver un camion volé transportant un chargement radioactif dangereux. Dans un communiqué, la Commission nationale mexicaine de sécurité nucléaire (CNSNS) précise que le véhicule blanc Volkswagen, qui transportait du matériel médical vers un centre de stockage de déchets radioactifs, a été volé dans la localité de Tepojaco, dans l’Etat de Hidalgo, à 50 kilomètres au nord de Mexico.

Le CNSNS a rapidement activé un protocole d’alerte impliquant les autorités fédérales, des Etats et municipalités et a publié des photos de la caisse en bois renforcée d’acier que transportait le véhicule. Des recherches étaient déjà en cours dans six Etats des environs de la capitale (Hidalgo, Queretaro, Veracruz, Tlaxcala, Puebla et le district fédéral de Mexico), a indiqué la Commission, qui a également lancé un appel à témoins. Aucune information n’a filtré sur d’éventuels suspects.

« BOMBE SALE »

Le véhicule transportait la substance radioactive de type cobalt 60 utilisée en radiothérapie provenant d’un hôpital de la ville de Tijuana. « Au moment du vol [le 2 décembre], la source [radioactive] était correctement protégée. Mais la source pourrait être extrêmement dangereuse pour quelqu’un si la protection était enlevée ou bien endommagée », a précisé l’agence de l’Organisation des nations unies sise à Vienne.

La substance ne peut pas être utilisée dans la fabrication d’une arme nucléaire conventionnelle, mais pourrait en théorie être employée dans une « bombe sale » combinant explosifs conventionnels et isotopes radioactifs.  Les experts mettent régulièrement en garde contre le danger que représentent les stocks importants de ce type de substances entreposées dans les hôpitaux sans surveillance suffisante.

L’année dernière, l’AIEA a répertorié 17 cas de possession illégale et de tentatives de vente de substances nucléaires et 24 cas de vols ou de pertes, ce qui représente « la partie visible de l’iceberg », selon l’agence. De nombreux cas concernent notamment d’anciennes républiques soviétiques, comme la Tchétchénie, la Géorgie et la Moldavie, où plusieurs personnes ont été arrêtées en 2011 en tentant de vendre de l’uranium pouvant servir à fabriquer des armes.

Source

4 décembre, 2013

Un tuyau radioactif sous la maison de Tim Burton

Classé dans : Info — deedoff @ 20:34

 

etien-tim-burton

On vient de découvrir un tuyau radioactif sous la maison et le jardin de Tim Burton et Helena Bonham Carter à Sutton Courtenay en Angleterre.

Ce vieux tuyau permettait l’évacuation des produits chimiques et radioactifs de l’usine nucléaire Research Establishment Harwell dans la Tamise. Il sera supprimé dans le cadre d’une campagne de nettoyage dans les prochains mois.

Les experts affirment que le cinéaste et sa femme actrice n’ont jamais été en danger parce que le tuyau n’était plus en service et ne contient qu’un niveau faible de radioactivité.

Tim Burton et Helena Bonham Carter ont emménagé dans cette maison en 2006.

Source

Fukushima: l’AIEA loue les progrès mais considère la situation comme toujours difficile

Classé dans : Info — deedoff @ 20:31

 

Fukushima

Les experts de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) ont salué mercredi les efforts et progrès réalisés dans le chantier de la centrale accidentée de Fukushima, mais ont dans le même temps souligné que la situation y demeurait très difficile.

L’un des gros problèmes, celui de l’eau radioactive accumulée sur le site, pourrait être résolu par un rejet en mer, une fois le niveau de contamination ramené à un seuil acceptable sur la base d’études d’impact, ont-ils aussi jugé.

Dix-neuf experts de l’organisme onusien sont présents au Japon depuis la semaine dernière pour examiner les moyens employés par la compagnie gérante, Tokyo Electric Power (Tepco), et les autorités pour préparer le démantèlement des installations ravagées par le tsunami du 11 mars 2011.

« De grands progrès ont été réalisés dans la stratégie (de gestion de la situation) et dans l’allocation des ressources nécessaires pour mener à bien le processus de démantèlement », a déclaré lors d’une conférence de presse à Tokyo le directeur de la mission, Juan Carlos Lentijo.

Cependant, il a aussi précisé en préambule que « la situation reste très complexe et qu’il y a encore des questions très difficiles qui doivent être résolues pour la stabilité à long terme de de la centrale ».

L’examen des experts a notamment porté sur la gestion de l’eau contaminée qui a envahi le site ainsi que sur le retrait des assemblages de combustible de la piscine de désactivation du réacteur n°4, tâche délicate qui a débuté le mois dernier et s’est jusqu’à présent déroulée sans incident, selon Tepco.

« En ce qui concerne les quantités croissantes d’eau contaminée sur le site, Tepco devrait examiner toutes les options, y compris la possibilité de la rejeter en mer dans le respect des limites de contamination autorisées », a indiqué l’AIEA, rejoignant en cela le point de vue d’autres experts ainsi que du président de l’Autorité de régulation nucléaire du Japon.

Toutefois les pêcheurs locaux, les pays voisins et les groupes environnementaux sont radicalement opposés à cette idée.

« Pour envisager l’option d’un rejet en mer, Tepco devrait effectuer des évaluations de sécurité et d’impact environnemental », a précisé l’AIEA.

En attendant, la compagnie a prévu de plus que doubler la capacité de stockage d’eau à 800.000 tonnes et d’étendre les moyens de décontamination qui n’ont jusqu’à présent pas pleinement donné satisfaction.

Un éventuel déversement dans l’océan Pacifique voisin exigerait qu’outre le césium et 62 autres éléments radioactifs, soit aussi supprimé le tritium contenu dans cette eau actuellement stockée dans un millier de réservoirs. Une autre partie reste en outre enfouie dans les sous-sols de la centrale.

La mission, qui a aussi jugé la contamination maritime bien contenue dans la zone du port de la centrale et suivie attentivement, doit rédiger un rapport complet dans les deux mois à venir.

La feuille de route vers le démantèlement de la centrale de Fukushima prévoit un processus qui devrait durer de trois à quatre décennies.

Source

Areva: découpes au laser dans la cuve de Creys-Malville.

Classé dans : Info — deedoff @ 20:25

 

Superphenix

Pour le compte d’EDF, Areva a effectué des découpes au laser dans la cuve du réacteur à neutrons rapides Superphénix de Creys-Malville, en phase de démantèlement. Le but est d’extraire le sodium du réacteur, ce qui constitue une première mondiale.

Pour ce faire, l’équipementier énergétique à dominante nucléaire a utilisé pour la première fois un robot spécialisé baptisé CHARLI.

?Petit char téléopéré, équipé d’un bras robotisé muni d’une tête de découpe laser et de plusieurs caméras de vision?, CHARLI ?a été spécialement conçu pour se déplacer à l’intérieur de conduits exigus et pour résister à un environnement très contraignant : niveau de radiation et température élevés, présence de sodium, d’aérosols et d’argon, précise Areva.

Source

Anne Lauvergeon réactive la polémique sur le nucléaire

Classé dans : Info — deedoff @ 4:42

 

Anne_Lauvergeon_-_Université_d'été_du_MEDEF_2009

La France peut-elle raisonnablement atteindre l’objectif, fixé par François Hollande, de e réduire à 50 % la part du nucléaire dans la production d’électricité d’ici à 2025, contre plus de 75 % actuellement? Anne Lauvergeon vient de jeter un pavé dans la mare: l’ancienne présidente d’Areva, le groupe français leader mondial du nucléaire, a déclaré mardi sur France Inter que ce but n’est tout simplement «pas réaliste». Évoquant une échéance «plus ou moins renvoyée à plus tard», celle qui pilote la commission Innovation 2030 a encore ajouté que l’interruption d’une «vingtaine de réacteurs» poserait «un problème grave».

L’Élysée n’a pas tardé à réagir à cette assertion. Les engagements formulés dans le cadre de la conférence environnementale seront tenus, a fait savoir l’entourage du président de la République, tandis que Philippe Martin, le ministre de l’Énergie, a démenti le moindre report dans ce dossier. «Je maintiens l’objectif», a encore indiqué le ministre.

La réduction de la part du nucléaire dans la production d’électricité est au cœur des accords conclus pendant la campagne présidentielle entre le Parti socialiste et les Verts. Il implique en particulier la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim (Bas-Rhin), programmée par le gouvernement à l’horizon de 2016. Toutefois, pour être actée, cette décision réclame une loi. Précisément, la grande loi d’orientation énergétique sur laquelle ont planché de nombreux acteurs depuis le début de l’année ne sera pas adoptée avant la rentrée 2014. L’agitation n’est donc pas près de s’éteindre.

Frédéric De Monicault

Source

La centrale nucléaire de Brennilis entièrement démantelée en 2025

Classé dans : Info — deedoff @ 4:37

 

2052401_img-0542-copie

La centrale nucléaire de Brennilis, dans le Finistère, à l’arrêt depuis 1985, pourrait être complètement démantelée d’ici à 2025. C’est en tout cas l’objectif d’EDF, a assuré mardi 2 décembre Jean-Christophe Couty, directeur du site lors d’une visite du chantier à la presse. L’étape de démantèlement partiel de la centrale, en cours, prendrait fin en 2016.

« On est complètement dans les temps et sur des chantiers qui se passent bien et en toute sécurité », s’est félicité le responsable. A la fin de juin, l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) avait estimé que les travaux de démantèlement partiel de la centrale allaient durer encore cinq ans, sans se prononcer sur la durée d’un éventuel démantèlement total.

Les combustibles irradiés de la doyenne des centrales françaises ont été évacués lors d’une première phase d’arrêt définitif de l’exploitation, entre 1985 et 1992. Après une interruption de quatre ans, son démantèlement partiel a repris en juillet 2011. Cette étape, effectuée par une équipe de 120 travailleurs, consiste notamment à vider l’intérieur du bâtiment abritant le réacteur, mais pas le bâtiment lui-même ni le bloc réacteur.

Ces deux derniers chantiers sont soumis à une décision de l’ASN. L’an dernier, celle-ci avait rejeté le dossier déposé en ce sens par EDF. Alors que l’électricien avait prévu d’entreposer les déchets de la centrale sur le site de Bugey (Ain), le permis de construire de l’installation avait été annulé par la justice, avant qu’un décret n’autorise EDF à reprendre son projet.

« L’installation est aujourd’hui à 80 % construite », a assuré M. Couty à propos de ce site de stockage de déchets nucléaires, baptisé Iceda. Outre celle de Brennilis, huit autres centrales sont en cours de démantèlement en France par EDF, qui a provisionné pour l’ensemble de ces chantiers une enveloppe de 2 milliards d’euros, a précisé M. Couty.

Prototype mis en service en 1967 et arrêté en 1985, la centrale de Brennilis est l’unique exemple industriel français de la filière nucléaire à eau lourde, ensuite abandonnée au profit des centrales à eau pressurisée.

Source

CAHS-AVALANCHES |
O_liv™ |
Le blog de l'inkorrect(e) |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 1referencement
| cancambou97218
| sajestema