Nucléaire Radioprotection et Internet

10 août, 2010

Dans le cochon, tout n’est pas toujours bon

Classé dans : Info — deedoff @ 14:08

sanglier.jpg

Vingt-cinq ans après la catastrophe de Tchernobyl, les sangliers contaminés par des déchets radioactifs sont rachetés par le gouvernement allemand.

C’est bien connu, tout est bon dans le cochon, et son cousin sanglier ne fait pas exception. Il est même si brave que, lorsqu’il ne peut plus être mangé, il rapporte encore de l’argent. Comme en font l’expérience les chasseurs allemands. C’est à la catastrophe de Tchernobyl que les fines gâchettes germaniques doivent cette compensation.

Près de vingt-cinq ans après l’explosion de la centrale ukrainienne, une grande partie des sangliers tués en Allemagne ont un taux de contamination au césium dix fois supérieur à la normale. Avec l’augmentation rapide du nombre de sangliers dans les touffues forêts allemandes, le processus de rachat a pris une ampleur sans précédent : le gouvernement a dépensé 424.000 euros l’an dernier pour racheter les bêtes immangeables, contre seulement 240.000 euros en 2006. Les champignons, truffes et baies sauvages dont se nourrissent ces gros cochons poussent sur des terres non agricoles où les éléments radioactifs sont constamment recyclés par la nature. Et sont donc contaminés. L’agence fédérale allemande de protection contre la radioactivité se veut toutefois rassurante. Il n’y a pas de risque de tomber gravement malade après avoir succombé aux charmes rôtis du sanglier sauvage, une délicieuse spécialité des Biergarten (bars à bière en plein air), dont raffolent les Allemands l’été.

Source

Calcul dosimétrique d’incorporation du sanglier ici.

La France guette une éventuelle pollution radioactive

Classé dans : Info — deedoff @ 14:04

feuxrussie.jpg

Les incendies de forêt en Russie suscitent aussi l’inquiétude dans l’Hexagone. L’association écologiste Robin des Bois a mis en garde, jeudi, contre le risque de retombées radioactives en Europe qu’ils pourraient générer. Un danger jugé suffisamment sérieux pour que l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN) se soit engagé à surveiller la situation de près.

« Ces incendies de forêt posent deux questions : si ces incendies touchent des territoires contaminés lors de l’accident de Tchernobyl, les particules radioactives remises en suspension lors de la combustion du bois peuvent-elles atteindre la France ? Ces incendies menacent-ils la sûreté de certaines installations nucléaires russes ? », s’interroge l’IRSN. De con côté, Robin des Bois fait part de son « inquiétude particulière » pour « le site secret Arzamas 16, à 60 km de la ville de Sarov, qui abrite depuis 1946 un centre russe d’expérimentations et d’activités nucléaires ». « De Staline à Poutine, Arzamas 16 (…) a servi de site de stockage de plutonium, d’uranium enrichi, d’assemblage et de désassemblage de bombes nucléaires et sans aucun doute aussi de dépotoir de déchets », explique l’association.

Les autorités russes ont fait évacuer mercredi des matériaux explosifs radioactifs du centre nucléaire russe de Sarov, à 500 km à l’est de Moscou, en raison des incendies qui le menacent. Jeudi, le gouvernement russe a fait part de sa crainte que les incendies se propagent à une zone irradiée par l’explosion en 1986 de la centrale nucléaire de Tchernobyl, ce qui pourrait renvoyer des particules radioactives dans l’atmosphère.

L’IRSN se veut rassurant

Robin des Bois s’inquiète d’ailleurs de cette possibilité : « Les incendies à l’ouest de la Russie peuvent aussi concerner des forêts touchées par les retombées de Tchernobyl. Les dépôts atmosphériques radioactifs sont remobilisés par les incendies. » Et de rappeler qu’ »en 2003, les émissions radioactives issues de l’incendie des forêts de résineux de l’est du Kazakhstan à proximité du centre d’essais nucléaires de Semipalatinsk ont été détectées au Canada ». En été 2003, les cendres et les suies des incendies dans la région de Saint-Pétersbourg ont provoqué une concentration importante de particules et une pollution atmosphérique en Finlande, en Écosse et dans le nord de l’Angleterre, ajoute Robin des Bois.

Sur ce dernier point, l’IRSN va opérer une surveillance « au suivi des particules ». Il affirme qu’il « pourra disposer dans quelques semaines des résultats de mesure » en cours, et assure qu’il les présentera « dès qu’ils seront disponibles ». Mais, d’ores et déjà, il se veut rassurant quant à leur diffusion vers l’Hexagone : « D’éventuelles traces de pollution radioactive (…) ne pourront être décelées que si la France est exposée au panache de fumées. Or, depuis ces derniers jours, le territoire est plutôt sous des vents orientés nord-ouest », explique l’IRSN. « En tout état de cause, affirme-t-il, les niveaux d’activité susceptibles d’être observés en France à la suite de tels phénomènes ne sont pas de nature à provoquer une inquiétude d’ordre sanitaire. »

Source

Le bon filon du démantèlement

Classé dans : Info — deedoff @ 13:44

dem.jpg

Entreprises de génie civil, de mécanique ou de conditionnementde déchets s’activent sur le marché de la déconstruction d’installations nucléaires, promis à un fort développement ces dix prochaines années.

Début février, chez Onet Technologies, on a sabré le champagne. La société marseillaise a décroché trois beaux contrats dans le nucléaire auprès d’EdF. Il ne s’agissait pas de participer à la construction d’un nouveau réacteur… mais d’en détruire des vieux : démantèlement des échangeurs de Chinon 3 (Indre-et-Loire), décontamination et démantèlement du circuit primaire de Chooz A (Ardennes), et démantèlement complet (avec l’allemand Nukem) du bloc réacteur de Brennilis (Finistère). Montant total : 120 millions d’euros.

Pour Onet comme pour ses concurrents, ce n’est qu’un début. Trente ans après son déploiement massif en Europe, le parc nucléaire a vieilli et s’approche de la retraite. Pour les géants du génie civil, les spécialistes de la robotique en milieu hostile et les découpeurs de tuyauterie industrielle, un fabuleux marché s’ouvre. D’après la Commission européenne, 50 à 60 réacteurs sur les 157 en service dans l’Union devraient être démontés à l’horizon 2025. Sachant que le coût par réacteur est évalué à 10 ou 15 % de l’investissement initial, les sommes en jeu sont énormes. La Cour des comptes les chiffre entre 20 et 39 milliards d’euros pour le seul parc français. Le démantèlement de Brennilis a déjà coûté 482 millions d’euros alors que le « niveau 3 » – la dénucléarisation totale – n’a pas débuté.

Si le gros du marché, les centrales EdF, reste encore à conquérir, les premiers chantiers ont déjà commencé. Les réacteurs de puissance les plus âgés, en particulier ceux de la génération graphite-gaz comme dans le Bugey (Ain) ou ceux du parc britannique, sont déjà arrêtés. « Nous calons notre rétroplanning sur l’ouverture du centre de stockage des déchets de faible activité à vie longue (FAVL), promise pour 2019. A cette échéance, nous pourrons traiter le bloc réacteur, puisque les déchets qui en seront issus, notamment le chlore 36, disposeront d’une filière. D’ici là, on doit traiter l’amont, et il faudra bien dix ans pour cela », note Serge Klaeylé, le directeur du Ciden, le centre d’ingénierie de la déconstruction d’EdF.

Mais avant, il y a de multiples réacteurs de recherche et usines de transformation du combustible à traiter. Spie Nucléaire s’en est fait une spécialité. Cette entreprise de 150 millions d’euros de chiffre d’affaires et 1 500 salariés affiche une croissance de 10 à 20 % par an. « Le démantèlement fait intervenir tous les corps de métiers de l’électromécanique : ventilation, électricité, tuyauterie, soudure, etc. Nous les avons réunis en une prestation clés en mains hors génie civil », expose David Guillon, un des responsables de ce marché chez Spie. Le cas échéant, l’entreprise s’associe avec un spécialiste du génie civil, sous forme de groupement dont elle est mandataire. Et c’est fréquent, car, paradoxalement, avant de déconstruire, il faut construire : ateliers de découpe, stations de traitement d’effluents, bâtiments d’entreposage de déchets sont nécessaires.

Traditionnellement, les appels d’offres sont fragmentés en plusieurs lots. Un démontage de réacteur de puissance donne lieu à huit ou dix passations de marchés. Sur Chooz A, par exemple, le lotissement est détaillé entre démantèlement de la salle des machines, modifications de génie civil, protection incendie, ventilation, auxiliaires nucléaires, circuit primaire hors cuve, traitement de la cuve, assainissement. « Comptez 6 à 10 millions d’euros pour un lot moyen, 20 à 70 millions pour un gros contrat intégré », calcule Philippe Gros-Gean, le directeur du développement d’Onet Technologies.

EN FRANCE, UN MICROCOSME D’UNE VINGTAINE DE SOCIÉTÉS

En France, le microcosme de la déconstruction comporte « un noyau d’une vingtaine de sociétés », selon Jean-Pierre Rozain, le directeur du patrimoine et de l’assainissement du CEA, maître d’ouvrage de cinq grands chantiers en France. Outre Spie Nucléaire, les grands noms sont Onet Technologies, avec ses filiales Comex, Onectra ou Sogedec, Vinci et sa nouvelle entité Nuvia. Et naturellement Areva, qui a la particularité d’être à la fois maître d’ouvrage, maître d’oeuvre (comme sur l’usine de retraitement UP2 de La Hague) et prestataire (à Marcoule, pour le CEA). L’entreprise dirigée par Anne Lauvergeon a mis sur pied une branche ad hoc nommée « valorisation des sites nucléaires » (350 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2008) qui compte plusieurs filiales spécialisées comme STMI ou le chaudronnier isérois NNS (en coentreprise avec l’italien Ansaldo Nucleare).

Le marché français commence aussi à intéresser quelques étrangers. Comme l’allemand Sat, historiquement positionné sur le désamiantage mais visant « une part d’activité de 50 % dans le démantèlement au lieu de 10 % aujourd’hui », selon son patron pour la France, Jean-Christophe Hagniel, dont la société est intervenue sur le reconditionnement de déchets traités à Brennilis. Le belge Belgoprocess est pour l’instant resté dans ses frontières, mais pourrait partir à l’export. Les américains sont présents ailleurs en Europe sur des lots d’ingénierie. Il faut aussi compter avec les britanniques, avec en tête l’ingénieriste Amec et le groupe VT Nuclear Services. VT est présent sur l’ingénierie du démontage d’Ignalina, en Lituanie, et Bohunice, en Slovaquie, deux sites à réacteurs russes. Et qui sont parmi les plus gros marchés actuels en Europe.

LE MARCHÉ BRITANNIQUE EN LIGNE DE MIRE

Du côté des français, c’est le marché britannique qui est en ligne de mire. La plupart des acteurs ont racheté ou se sont alliés à un expert britannique, Freyssinet (Vinci) avec Nukem Ltd (lire l’encadré ci-dessous), Onet avec Gravatom. « Il faut avoir une base avancée sur ce marché, c’est important aussi pour de futurs contrats en construction neuve », commente Philippe Gros-Gean d’Onet Technologies, qui est également présent en Italie, Bulgarie, Roumanie, Slovaquie et Ukraine. Spie, pour sa part, ne franchira la Manche « que si [ses] donneurs d’ordres, Areva et EdF, y vont ». Areva VSN se dit « en veille ». Sa maison mère surveille la privatisation, annoncée il y a deux semaines et prévue pour fin 2009, de la filiale de l’autorité de sûreté nucléaire britannique dédiée au démantèlement (UKAEA Ltd).

Au-delà du déploiement commercial, les prestataires doivent affûter leurs technologies. Car le métier ne s’improvise pas. En France, les marchés liés aux activités de recherche du CEA, en particulier, exigent une grande technicité. C’est le cas pour la cuve du réacteur de recherche Siloé à Grenoble (contrat attribué à Quille), le réacteur à neutrons rapides Rapsodie de Cadarache (emporté par Nuvia), son cousin Phébus (appel d’offres imminent) ou le réacteur Phénix à Marcoule (Gard). Parmi les autres « oiseaux rares », on compte aussi l’ex-usine de retraitement UP1, qui pèse à elle seule les deux tiers du budget déconstruction du CEA, et bien sûr Superphénix à Creys-Malville (Isère), dont le lot traitement du sodium a été attribué à Areva. « Nous n’imposons pas de technologie mais un résultat », précise toutefois Serge Klaeylé, chez EdF.

ROBOTIQUE DERNIER CRI

Certaines interventions, notamment en « niveau 3 », sont télé-opérées et relèvent de la robotique dernier cri. « Nous préparons un programme de R et D sur la robotique et la visionique », annonce Arnaud Gay, chez Areva. De même, la dimension des pièces peut nécessiter un savoir-faire très particulier. « Nous expérimentons la décontamination sans découpe, notamment le retrait en une pièce des générateurs de vapeur de Chooz, des monstres de dix mètres de haut installés dans une caverne géologique », explique Philippe Gros-Gean. La découpe laser commence à arriver, ainsi que des procédés de décontamination sans effluents, comme l’azote liquide de STMI. Pour tous les acteurs, l’avance – technologique ou commerciale – prise aujourd’hui sera déterminante pour gagner sa place sur les marchés de l’avenir.

Source

30 décembre, 2009

Plan du site

Classé dans : Plan du site — deedoff @ 12:03

Plan du site

Page d’accueil:
Fil d’info

Données

Table of Radioactive Isotopes
Tableau périodique
Rad Pro Calculator
The WISE Uranium project calculator
Table of nuclides
Calcul de décroissance radioactive
Nucléide Lara
Nucleonica
Radioactive decay
Table périodique en vidéo
WNA Reactor database
Radioactivity calclulator
IBANDL AIEA (banque de donnée des sections efficaces
Applet Java sur la radioactivité
Petite application de l’INSTN Madagascar
Diagramme N-Z
Remplissage des couches électroniques
Les entités chimiques mono-atomiques

Animations:

Dosicard
Didacticiel sur la radioprotection (EDF)
Simulation d’un scénario accidentel
Mesurer la radioactivité naturelle
Simulation de montée en température de l’eau d’une cuve de réacteur
Applets Java de physique
Physique et simulations numériques
Animations, simulations de physique
La radioactivité au quotidien
Reconstitution de la diffusion de contamination atmosphérique après la catastrophe de Tchernobyl
Applet Java
Simulateur de réacteur CANDU (Canada)

Photos:

Photo 360° Réacteur nucléaire
Photo 360° Aéro-réfrigéent
Microscopie
Argonne National Laboratory
US NRC

Vidéos:

Effet Cerenkov en réacteur piscine
Le nouveau sarcophage de Tchernobyl
Histoire de la radioprotection par le Dr Colas-Linhart
Chambre de Wilson (ou chambre à brouillard)
Le nuage de Tchernobyl
L’énergie nucléaire
Videoplay
L’exploitation d’une série de désintégrations radioactives
Accident radioactif
A la découverte du nucléaire
Mesure de la radioactivité
Radioactivité phréatique
Fusion nucléaire et activation
Quand le nucléaire tremble
Révision d’une centrale nucléaire
La république atomique
Construction de CMS (CERN)
De l’infiniment grand à l’infiniment petit
Réactions en chaine
Histoire du nucléaire en France
Alpha, Beta, Gamma
De l’uranium appauvri au CERN
De l’atome à la bombe
Naissance de la radiothérapie
Débit de dose à Chernobyl 2006
A l’intérieur de Chernobyl
Mesure de débit de dose par un robot au contact du corium
Vidéo rare lors de la construction de Chernobyl (Russe) en 1970
Radiation explained in 1960 (anglais)
Injection de Technecium (anglais)
Préparer un contrôle de contamination (anglais)
Radiaton effects
Assainissement nucléaire, démantèlement nucléaire, radioprotection
Historique des essais nucléaires
Comment c’est fait ? Les batteries au lithium
Vidéo de la visite du laboratoire souterrain de Fréjus-Modane
INA
L’homme est-il en voie de disparition ?
R.A.S Nucléaire rien à signaler
Enquête sur les causes de cancer en France, par le Pr Tubiana
Essais sur des conteneurs de transport de matières nucléaire
Inspection ASN
Inspection à Chooz
Pénétration des rayonnement à travers différents matériaux
Parcours des rayonnements dans l’air
Période radioactive du Proactinium
Nucléaire: Risques et déchet
Nuclear fusion video from National Geographic
Plasma dans un Tokamak
Figure de Lichtenberg
Pose d’un dôme de bâtiment réacteur
Expérience de Rutherford
Interview de Jean-Christophe Niel, directeur de l’ASN
Les ateliers de la radioprotection
La chambre à étincelle
Interaction beta+ / beta- Annihilation de la matière
C’est Pas Sorcier – La Radioactivité
Construire son détecteur à base de compteur Geiger Muller

Apprendre:

RPCirkus: Le portail de la radioprotection pratique et opérationnelle
Forum RPCirkus
Acronymes
Sigles
Sémantique
Wikiversité
Wikibooks
Forum i-Manip
Energethique
UARGA
Construire sa chambre d’ionisation
Net Prof
Les ateliers de la radioprotection
Biophysique des rayonnements ionisants
HyperPhysics
Exercices radioactivité
Téléformation et savoirs
Wapedia
Apprendre tous cours
Répartition des comptages d’un phénoméne aléatoire
Carte mentale – Décroissance radioactive
Transformations nucléaires
Cycle de conférences expérimentales organisé par l’Espace des Sciences Pierre Gilles de Gennes
Construire son détecteur à base de compteur Geiger Muller

Divers:

Point zéro Canopus
Database of radiological incidents and related events
Open source physics
International panel of fissile materials
Le décontamineur
Association des vétérans des essais nucléaires
WONUC
Office européen des brevets
Ma zone contrôlée va mal
NTI
CDC
Policiers nucléaires en blouse blanche
J’ai travaillé à Tchernobyl et à Mururoa
Un forum très intéressant à lire et très instructif

Fichier:

Priorité à la radioprotection
Perception des risques nucléaires et impacts socio-économiques
Les débuts de la réglementation française en radioprotection
Procédures et travail effectif
Le progrés continu en radioprotection
Epidémiologie et rayonnements ionisants
Rapport de l’OCDE: L’opinion publique et l’énergie nucléaire (rapport 2010
Phénomène adaptatif: Hormesis

Ailleurs:

CRPA (Canada)
ALARA Consultant (Canada)
ARRAD (Suisse romande)
The Society For Radiological Protection (Ecosse)
SCK-CEN (Belgique)
STUK (Finlande)
Das Bundesamt für Strahlenschutz (Allemagne)
ARPANSA (Australie)
REMM (USA)

Pro & Anti:

Journaliste enquêteur
AEPN
Blog de l’AEPN
Bernard Shaeffer
ACRO
La gazette nucléaire
Sortir du nucleaire
France nucléaire
CRIIRAD
Greenpeace
Atlas du nucleaire
Info-nucléaire
Forum nucléaire – Désobéir
Nucléaire Non merci

Fournisseur:

DAHER
Saphymo
APVL
Canberra
ARIES
X-Ray store
Sperian
Camfil
CERCA LECA
CLERAD
MIRION Technologies (ex MGP Instrument)
MPE
LCIE
Grove Software
Berthold
PARIX
LEMER PAX
NTC  NucléAction
NOVINTEC
DELTA NEU
CORAL (PROMINDUS)

Livre:

PCR – Principes de radioprotection et réglementation
Radioprotection et ingénierie nucléaire
Guide pratique – Radionucléides et radioprotection
Radiation interaction in matter and detection
Passeport sécurité
Le nucléaire expliqué par des physiciens
Science des matériaux pour le nucléaire
Encyclopédie de sécurité et de santé au travail
Les risques NRBC: Savoir pour agir
Le cycle du combustible nucléaire
Guide des unités de mesure
Exercices de neutronique
La sûreté du cycle du combustible nucléaire
Conduite à tenir face aux victimes d’un accident de criticité
Radioprotection en milieu médical
Un nuage passe: Les faits et les contreverses
Guide des procédures de radiothérapie externe 2007
Le programme de recherche ENVIRHOM
Culture de sécurité nucléaire
Mémento de la radioprotection en radioprotection

Humour:

Caca radioactif
Frayeurs en série
Le vent a poussé la matière, la masse moléculaire
Abri anti-nucléaire
La passion du nucléaire
Robot
La météo post-nucléaire, par Evelyne Dheliat
Le détecteur
Etonnant, non ?
Les inconnus
Albert Dupontel
Conférence sur la physique quantique un peu particulière !

SearchNet (Recherche sur internet):

Le web invisible
Ouvrir Fichier
Download-Book
PDF Queen
Be PDF
Recherche e-book
Rapid Library

Wiki (thématiques sur Wikipedia):

Analyse dispersive en énergie
ADN
Atome 
Beer-Lambert (Loi de)
Code MNCP (Monte-Carlo)
Détecteur à semi-conducteur
Effet de matrice
Erreur en métrologie
Mole
Radioactivité
Radioprotection
Rayonnement ionisant 
Rutherford, Expérience de
Site nucléaire de Marcoule
Spectrométrie de fluorescence X
Syndrome d’irradiation aiguë
Visiatome

Prestataire:

MSIS
ONECTRA
SOGEDEC
CERAP
SPIE
TECHMAN
STMI
SALVAREM
ALGADE
TRIHOM
CEFTIC
MERI-CEAR
EXIN
URANUS
ALFADIR
APERCORA
CAFRA
PROGRAY
Groupe d’intervention robotique sur accident (INTRA)
Groupe Gorgé
COMEX Nucléaire
STUDSVIK

En +:

Meteociel
Infoclimat
Carte des centrales nucléaires
Worldometer
Yugop
Wikimapia
Map Channel
Google Map en plein écran
Seismic Monitor
Global Incident Map
Chrash aérien
EUMETSAT
Explorer le ciel profond (étoile, galaxie, quasar, supernovae,…)
Evénements solaires

Secu :

INRS (à ne pas confondre avec IRSN)
Bossons futé
Portail du risque IUT Bordeaux 1
Risques et savoirs

Emploi:

Radioprotection en ligne
Trovit emploi

Sites:

RPCirkus: Le portail de la radioprotection pratique et opérationnelle
Forum RPCirkus
Légifrance
ASN
Guide déclaration des événements significatifs pour INB et Transport de Matières Dangereuses
Guide déclaration des événements significatifs hors INB et Transport de Matières Dangereuses
CEA
CAEAR
INSTN
Areva
EDF
CIPR
HCTISN
CEPN
GIIN
IRPA
AMTSN
SFRP
AIEA
ICRU
SFEN
RELIR
ANDRA
Réseau national de mesure de la radioactivité de l’environnement
OPECST – Audition 2009 de l’ASN
Audition publique: Les conséquences des installations de stockage de déchets nucléaires
Prévention des risques majeurs
La radioactivité
Prositon
Site Gamma
Coordination nationale de prévention et de sécurité au CNRS
AIPRI
Radioprotection
Association Précaution
Publications de la Commission Européenne
OPECST Vidéos du Sénat
Réglementation PCR
SISERI
SFMN
CEFRI
Projet pilote radioprotection du pays de Montbéliard
Circulaires
Institut français d’information juridique

8 mars, 2009

Bonjour tout le monde !

Classé dans : Edito — deedoff @ 17:02

Bonjour et bienvenue,

Au cours de mes multiples recherches sur internet, j’ai engrangé des sites et liens divers qui pointent vers tout ce qui touche de prés ou de loin au nucléaire en général et à la radioprotection en particulier.

Cette mine d’information est pour l’instant engrangée dans mes dossiers « Favoris » dans les profondeurs de mon disque dur, et au travers de ce petit blog je vais essayer de vous les restituer en faisant un petit tri.

Les sites sont présentés de la façon suivante:

- Un titre
- Un aperçu
- Un lien directement cliquable

Tout cela est classé en différents domaines (liens en haut du blog) que je vous laisse découvrir.

Tout ce qui est sur ce blog provient du net.

N’hésitez pas à revenir de temps en temps sur ce site pour voir les nouvelles évolutions.

Bonne visite !

radioprotectionlarge.jpg

Deedoff

1...7273747576

CAHS-AVALANCHES |
O_liv™ |
Le blog de l'inkorrect(e) |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 1referencement
| cancambou97218
| sajestema