Nucléaire Radioprotection et Internet

  • Accueil
  • > Info
  • > Transport de matières nucléaires: les incidents en légère baisse

4 mars, 2011

Transport de matières nucléaires: les incidents en légère baisse

Classé dans : Info — deedoff @ 20:27

routebarre.jpg

Près d’un million de colis de matières radioactives sont transportés chaque année en France et le nombre d’incidents est orienté à la baisse depuis quelques années, malgré une hausse observée en 2009, indique un rapport publié vendredi.

Bien que les convois ferroviaires de déchets nucléaires, régulièrement décriés par les organisations anti-nucléaires, soient les plus connus de ces transports, ils n’en représentent en réalité qu’une infime partie et aucun incident déclaré en 2008 et 2009 ne les concerne.

La grande majorité des transports implique en effet des matières radioactives utilisées dans le domaine médical, pharmaceutique, industriel ou immobilier, rappelle l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN).

Le nombre des anomalies et incidents liés à ces transports a diminué en moyenne de 20% durant les années 2005 à 2009 par rapport à la période 1999-2004, selon le rapport de l’IRSN.

Aucun de ces « événements », moins d’une centaine recensés chaque année, n’a entraîné de risque pour la population ou l’environnement. Plus de 80% des événements sur la période 1999-2009 n’ont pas eu d’impact du point de vue de la sûreté, précise l’IRSN.

Selon le rapport, la hausse enregistrée pour la seule année 2009 est « principalement liée à l’augmentation des déclarations d’événements » dans le secteur médical et du cycle du combustible, qui seraient davantage sensibilisés à l’importance de signaler les anomalies.

Au total, 127 cas ont été classés au niveau 1 de l’échelle INES entre 1999 et 2009. Plus préoccupant, sur les cinq dernières années, 43% de ces incidents de niveau 1 « sont liés au vol ou bien à la perte d’un colis ».

En 2009, deux événements de ce type ont été déclarés, dont l’un concernant un colis égaré lors de son transfert en avion et qui n’a jamais été retrouvé. Heureusement, ce colis renfermait de l’iode 131 à usage médical, une substance dont la radioactivité décroît très rapidement, diminuant de moitié en 8 jours.

L’IRSN souligne toutefois le risque significatif dans ce laps de temps et la nécessité de maintenir les actions de sensibilisation à la sûreté dans les aéroports. D’autant plus qu’ils sont aussi pointés du doigt pour des chocs sur les colis radioactifs à usage médical lors des opérations de manutention, en forte augmentation en 2008 et 2009.

Source

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

CAHS-AVALANCHES |
O_liv™ |
Le blog de l'inkorrect(e) |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 1referencement
| cancambou97218
| sajestema