Nucléaire Radioprotection et Internet

  • Accueil
  • > Info
  • > Exercice d’évacuation grandeur nature: La population n’a pas vraiment joué le jeu

19 janvier, 2011

Exercice d’évacuation grandeur nature: La population n’a pas vraiment joué le jeu

Classé dans : Info — deedoff @ 21:38

stuxnet.jpg

Comme pour n’importe quel examen, on a beau avoir révisé, s’être préparé à tous les scénarios possibles, le jour J réserve toujours quelques surprises.

C’est ce qui s’est passé hier matin lors de l’exercice national de sûreté nucléaire organisé autour de la centrale de Gravelines.

Les pouvoirs publics avait planché sur un incident grave certes, mais qui leur laissait le temps d’évacuer 1 750 foyers et 1 300 scolaires dans un rayon de cinq kilomètres autour de la centrale. Mais à l’heure de découvrir le scénario de l’exercice, élaboré au niveau national par EDF, et gardé secret jusqu’au dernier moment, les autorités ont dû faire preuve de pragmatisme. Car l’incident imaginé était bien plus grave que prévu. Sur le coup de 8 heures, la production de l’un des réacteurs s’interrompt brutalement. En cause, la perte du liquide de refroidissement.

Vapeurs radioactives
Au fil des minutes, la situation se dégrade. L’une des deux pompes de secours tombe en panne. De la vapeur d’eau radioactive est repérée dans l’enceinte du réacteur. Vers 10 h, le risque d’une fusion, événement rarissime dans le monde du nucléaire, survenu à une seule reprise dans les années 70 aux Etats-Unis, est pris très au sérieux. Un dégagement significatif de particules radioactives dans l’atmosphère n’est plus exclu. Les pouvoirs publics réfléchissent à changer leur fusil d’épaule. Si ce scénario se confirme, fini l’évacuation massive, place au confinement de la population.

Finalement, au terme d’un nouvel entretien avec l’Autorité de sûreté nationale, le préfet apprend qu’il lui reste six heures pour mettre la population à l’abri. L’ordre d’évacuer est donné à 11 heures. Deux heures plus tard, 1 300 scolaires étaient mis en sécurité. Par contre, les habitants n’ont pas franchement joué le jeu, préférant en majorité rester chez eux. Le bilan de cet exercice, inédit à cette échelle, sera dressé dans les prochaines semaines.

Source

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

CAHS-AVALANCHES |
O_liv™ |
Le blog de l'inkorrect(e) |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 1referencement
| cancambou97218
| sajestema