Nucléaire Radioprotection et Internet

  • Accueil
  • > Info
  • > L’ASN rappelle les exigences relatives à la fabrication du « liner »

30 août, 2010

L’ASN rappelle les exigences relatives à la fabrication du « liner »

Classé dans : Info — deedoff @ 9:46

liner.jpg
 

L’étanchéité du bâtiment réacteur de l’EPR est notamment assurée par la présence, à l’intérieur de la double enceinte en béton, d’une peau d’étanchéité métallique appelée « liner ». Le 23 juin 2010, l’ASN a été informée par EDF d’une hausse du taux de défauts détectés au niveau d’une soudure du liner. Les inspecteurs de l’ASN se sont rendus le 7 juillet 2010 en inspection afin de contrôler les dispositions mises en œuvre par EDF pour améliorer la qualité de réalisation des soudures, notamment en raison des événements récurrents sur ce sujet.

En 2008 et 2009, à la suite de constats émis lors d’inspections sur le chantier de Flamanville 3, l’ASN avait demandé à EDF de mettre en place un plan d’actions visant à améliorer la qualité de réalisation des soudures du liner et, dans l’attente de résultats probants, de réaliser un contrôle radiographique à 100% des soudures réalisées. Ce plan d’actions avait notamment défini des règles relatives aux conditions de soudage et à la formation des soudeurs.

Lors de l’inspection du 7 juillet 2010, les inspecteurs de l’ASN ont constaté que l’ergonomie de la position de soudage de la soudure horizontale incriminée était l’origine principale de ces nouvelles anomalies. Ils ont également noté que les contrôles radiographiques n’ont pas été réalisés au fur et à mesure de l’avancement des soudures : ce décalage des contrôles n’a pas permis une détection rapide de la dérive de la qualité des soudures. Le jour de l’inspection, EDF avait déjà momentanément cessé les nouvelles activités de soudage, procédé à un rappel du plan d’action de 2009 aux principaux acteurs concernés et fait procéder à un contrôle radiographique à 100% de la soudure incriminée. La réparation des zones présentant des défauts est aujourd’hui achevée.

Les difficultés de soudage résultant de l’ergonomie du poste du soudeur avaient déjà été identifiées comme une des principales causes des événements de 2008-2009. Aussi, l’ASN estime que le traitement préventif par EDF des anomalies détectées en 2008 et 2009 n’a pas été correctement réalisé et a demandé à EDF de prendre en compte ce retour d’expérience pour l’ensemble des activités de soudage sur le chantier. Toutefois, l’ASN souligne la réactivité d’EDF dans la mise en œuvre des dispositions préventives à la suite de la détection de l’écart de juin 2010.

Source
 

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

CAHS-AVALANCHES |
O_liv™ |
Le blog de l'inkorrect(e) |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | 1referencement
| cancambou97218
| sajestema