Nucléaire Radioprotection et Internet

  • Accueil
  • > Info
  • > Allemagne: un rapport conseille de prolonger les centrales nucléaires de « 12 à 20 ans »

29 août, 2010

Allemagne: un rapport conseille de prolonger les centrales nucléaires de « 12 à 20 ans »

Classé dans : Info — deedoff @ 7:25

nucallemand.jpg

Un rapport d’experts commandé par le gouvernement allemand préconise une prolongation de la durée de vie des centrales nucléaires de 12 à 20 ans, rapportent samedi plusieurs journaux.
Selon le Frankfurter Allgemeine Zeitung, les experts estiment qu’un allongement de 12 à 20 ans de l’existence des centrales nucléaires permettrait d’atteindre « les meilleurs effets en matière de protection climatique et sur le plan économique ».
Parmi les différents scénarios de prolongement de l’exploitation des centrales qui ont été analysés, « les résultats les plus bénéfiques » se situent « entre 12 et 20 ans », citent l’hebdomadaire Focus et le quotidien Stuttgarter Zeitung.
Selon ce journal qui cite des sources proches du gouvernement, la coalition conservatrice/libérale de la chancelière Angela Merkel réfléchit à un allongement « autour de 10 ans » du fonctionnement des centrales.
Berlin avait réclamé une expertise pour préparer un nouveau projet d’orientations énergétique à l’horizon 2050, qui doit être présenté fin septembre. Le rapport lui a été remis vendredi.
La fermeture progressive des 17 centrales nucléaires allemandes avait été programmée aux environ de 2020 par la coalition formée des sociaux-démocrates et des Verts (1998-2005). Mais l’actuel gouvernement d’Angela Merkel a décidé de repousser l’abandon du nucléaire sans fixer de délai.
Selon un sondage Politbarometer rendu public vendredi, 56% des Allemands refusent que les centrales nucléaires soient exploitées au-delà de 2021.
Les Verts ont appelé à une grande manifestation anti-nucléaire mercredi à Berlin.
Mme Merkel a indiqué vendredi dans un communiqué que la part des énergies renouvelables devrait couvrir la moitié du besoin énergétique d’ici à 2050 et que l’énergie issue du charbon et du nucléaire servirait de « trait d’union » jusqu’à ce que l’approvisionnement soit assuré exclusivement par les énergies propres.
Le débat sur les conditions de sortie du nucléaire est tendu en Allemagne, face à une opinion publique opposée à l’atome et des géants de l’énergie en croisade contre un projet de taxe sur le combustible nucléaire.
Le lobby nucléaire a publié il y a une semaine une lettre paraphée par une quarantaine de patrons dont ceux de banques ou de groupes industriels pour dénoncer ce projet de taxe présenté par le gouvernement comme la contrepartie du rallongement de l’activité des centrales.
En plus de cette taxe qui devrait rapporter 2,3 milliards d’euros par an dès 2011, Mme Merkel, qui fut ministre de l’Environnement dans le gouvernement d’Helmut Kohl, a indiqué jeudi qu’il faudrait « discuter de la manière dont les entreprises de l’énergie vont contribuer au développement des renouvelables. »

Source

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

CAHS-AVALANCHES |
O_liv™ |
Le blog de l'inkorrect(e) |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 1referencement
| cancambou97218
| sajestema