Nucléaire Radioprotection et Internet

  • Accueil
  • > Info
  • > Risque minime de dispersion de particules radioactives en Russie

12 août, 2010

Risque minime de dispersion de particules radioactives en Russie

Classé dans : Info — deedoff @ 14:00

539w.jpg

La craintes de voir les incendies de forêt près de Tchernobyl entraîner une nouvelle dispersion de particules radioactives dans les airs sont exagérées, affirment des scientifiques. Selon eux, les risques pour la santé sont minimes.

Même les pompiers luttant contre le feu dans la région de Briansk, polluée par des poussières radioactives lors de l’explosion du réacteur nucléaire de Tchernobyl, ne devraient pas courir un risque accru de contamination, assurent les experts.

« Nettement moins de 1% de la radioactivité totale dans la région sera remobilisée », assure Jim Smith, expert en Sciences de la Terre et de l’Environnement à l’université britannique de Portsmouth. En près d’un quart de siècle, la contamination radioactive a fortement diminué dans la région.

« La plus grande partie de la radioactivité se trouve dans le sol, qui ne sera pas affecté par les incendies, et seule une petite proportion se trouve dans la végétation », a expliqué M. Smith.

L’Institut français de Radioprotection et de Sûreté nucléaire et son homologue allemand ont jugé probable que les feux rediffusent une certaine quantité de radioactivité, mais que les risques pour la santé sont minimes et ne devraient pas d’avoir d’impact en Russie ou dans les pays voisins.

L’agence russe de protection des forêts a révélé que les feux ont ravagé quelque 4000 hectares de zones contaminées par des éléments radioactifs, dont près de 300 hectares dans la région de Briansk, près de la frontière ukrainienne.

Outre la région de Briansk, la lutte contre les flammes continuait dans la région de Nijni Novgorod, à 500 kilomètres à l’est de Moscou, où se trouve l’important centre de recherche nucléaire de Sarov. Le risque d’incendie reste important dans toute la Russie européenne.

Au total, selon un bilan officiel, les feux ont ravagé plus de 800’000 hectares et fait 54 morts. Un quart des cultures de céréales ont été perdues en raison de la sécheresse et de la canicule.

Source

En allant sur ce site, vous trouver des liens KML (fichier Google Earth) pour visualiser l’état des incendies en Russie ainsi que dans d’autres pays:

screenshot150.jpg

Cela donne cela :

incendiesrussie.jpg

Voir aussi ici une photo satellite, datée du 11/08/10, en haute résolution (250 m/pixel) des fronts d’incendie.

screenshot152.jpg

Nota: Les petits carrés rouges correspondent aux zones de détection de l’incendie par le système Modis.

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

CAHS-AVALANCHES |
O_liv™ |
Le blog de l'inkorrect(e) |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 1referencement
| cancambou97218
| sajestema